Bettina De Pauw

                          bouton_medias

 

Pourquoi est- il si difficile de faire une expérience durable de l’amour ? Séparations, absences, marchandages et manipulations sont des expériences si douloureuses que nous nous construisons des protections comme autant de carapaces. Cette conférence montrera comment nous nous fermons à l’amour en perdant le contact avec l’essence même de notre être. La quête désespérée de reconnaissance qui s’ensuit, nous mène à la prison des dépendances. Comment retrouver le chemin d’un amour véritable dans une perspective spirituelle où la compréhension psychologique de ce qui se joue trouve sa vraie place ?

 

 

Ecouter

 Pourquoi avons-nous si peur de l’amour : conférence salon zen

Autres conférences 

en duo avec le psychanalyste Guy Corneau.

« L’amour, l’art de relier et de guérir »

 « Vivre relié »

La crise que nous vivons actuellement n’est pas tant une crise politique, économique ou  financière, elle est avant tout une crise morale, une crise de notre compréhension de qui nous sommes vraiment. Enfermés dans un esprit rationnel, – « je pense donc je suis »-, nous avons séparé et différencié  toute chose, avec pour conséquences la conquête et le contrôle d’un monde basé sur la compétition.

 Cette séparation du lien au vivant nous revient en boomerang à tous les niveaux de notre existence : la pollution au niveau de l’écologie, la pauvreté croissante au niveau économique, les maladies du corps au niveau psychologique…Chaque fois qu’un lien est ignoré, la séparation exige son prix. Tout conspire aujourd’hui pour que l’être humain puisse enfin comprendre que tout et chacun est relié. Une compréhension spirituelle, proche du Féminin…

 « L’ appel du vivant »

 « L’amour, apprendre un nouveau langage »

Dans notre vie courante, le mental s’impose comme notre seul moyen de penser, de communiquer, de comprendre et d’exister. Il crée une vision dualiste de nous-mêmes, des autres et du monde. Il nous emprisonne dans la croyance que nous sommes séparés, différents, incompris, seuls.

Nous sommes le plus souvent inconscients que le  fonctionnement même de notre mental  nous empêche de connaître la source intarissable de joie de paix et de liberté, qui est toujours présente en nous.

« Ma soif m’abreuve » 

« Voir la perfection dans ce monde, les yeux de l’amour »